Emprunté samedi à la bibliothèque, je me suis plongée dans la vie d'Isaure le temps de 2 soirées.

arton13574

« Ce livre raconte comment je suis devenue votre ombre. Celle qui effleure la surface des objets et rend présentable l’inavouable. Celle qui ouvre les tiroirs, connaît l’envers de vos vies mais file, discrète, à la fin de la journée. Celle qui ne parle pas, prend son chèque et vous remercie. »

A trente ans, Isaure, fatiguée de l’université, renonce à soutenir sa thèse en Sorbonne. Par goût du propre, elle devient femme de ménage et découvre l’envers du décor. Un an plus tard, elle raconte.
Le résultat : un récit cruel et drôle, garanti 100 % authentique, qui décrit par petites touches « la vraie vie » de « vrais gens », des quartiers bobos aux zones dites sensibles. Sa justesse de ton et l’originalité de son auteur en font à la fois un document émouvant, un témoignage exceptionnel et un étonnant texte littéraire.

Isaure a 30 ans, elle est BAC+5 et femme de ménage professionnelle.

J'ai bien aimé son récit, son choix de vie aux horaires qu'elle a choisis (elle ne commence jamais avant 11h00 et s'impose un GWE -GRAND WEEK END- du vendredi après midi au lundi après midi).

On découvre rapidement la vraie personnalité de ses employeurs qui très vite la considèrent comme "la bonniche", Isaure devient un meuble parmi les meubles.

Je vous conseille ce livre, bien écrit, pas larmoyant du tout.